Emonsitexgeekulture

Pourquoi je suis passé de Blogger à e-monsite ?

Vous l’avez peut-être remarqué, le blog a subit quelques modifications. Depuis quelques semaines, je travaille sur une nouvelle version de Geekulture. Utilisant le service Blogger par Google depuis maintenant quelques mois (depuis mars 2016), je commençais à vouloir régler les quelques soucis que j’ai pu remarquer au début du blog. Je ne tenais pas vraiment à tout trifouiller, voulant simplement écrire.

Sur Blogger, j’ai utilisé un thème alternatif. Peu de thèmes m’ont réellement plu. Après avoir remarqué que la version mobile du site était vraiment à vomir, je me suis dit qu’il fallait changer quelque chose, qu’il fallait mettre tout ça à jour. Ça tombait bien, je venais de commencer à travailler chez e-monsite. J’ai pu, inconsciemment à la base, commencer à imaginer le blog sous e-monsite. Après quelques réflexions (concernant le référencement et l’import d’articles), j’ai sauté le pas. Cela fait donc presque deux semaines que je travaille sur la version e-monsite de Geekulture. En travaillant pour le CMS qu’on utilise, tout est plus rapide à utiliser.

L'éditeur d'articles d'e-monsite (en partie)

Un travail mâché qui laisse des libertés

La plate-forme permet à la fois d’utiliser des configurations différentes de plusieurs éléments. Par exemple, beaucoup de widget latéraux existe déjà, ce qui n’était pas le cas sur Blogger. Il est également possible de mettre en forme facilement un article afin de le rendre agréable à lire et à écrire. Tout est à la fois étudié pour être pratique à mettre en forme mais également être totalement en accord avec les règles SEO. Les titres par blocs de contenu, le référencement avec les meta descriptions, etc. Au niveau de l’apparence du site / blog, il est possible à la fois de modifier les paramètres configurables de base, c’est à dire (entre autres) les couleurs, le logo et les widgets. Mais il est également possible d’ajouter du code CSS. Avec un peu de connaissances, nous pouvons modifier toute l’apparence. Bref, le travail est à la fois mâché (dans le bon sens) tout en laissant une certaine liberté.

De plus, les thèmes proposés par la plate-forme, en plus d'être nombreux, sont tous compatibles responsive. Terminé le Geekulture totalement illisibles sur smartphone, maintenant tout est pensé pour celles et ceux utilisant leur smartphone pour naviguer sur les réseaux et lire des articles. Quelques petits bémols peuvent être présents pour les plus pointilleux, mais dans l'ensemble, je préfère de loin la version actuelle de Geekulture à celle sur Blogger. Je suis donc très content et fier de vous présenter aujourd'hui la nouvelle version de Geekulture, qui j'espère vous plaira.

google blogger emonsite blog changement travail css transition transfert

Ajouter un commentaire