marvel

Antho1 1

Quand les super-héros envahissent le petit écran

Des moyens et des budgets plus conséquents

 
C'est l'une des principales raisons qui expliquent le succès de ses séries. Je me souviens lorsque je regardais la série Loïs et Clark : les Nouvelles Aventures de Superman (1993 - 1997), je la trouvais très mal faite, aussi bien au niveau du scénario, que des effets spéciaux, ou encore les personnages. Malgré de bonnes interprétations de Dean Cain dans la peau de Clark Kent, ou celle de Teri Hatcher en Lois Lane, le scénario était bien trop pauvre, les personnages pas assez développé, et les effets spéciaux très (trop) basiques. Les autres séries du genre, Flash, ou encore Batman et Robin, ou même plus récemment, Zorro, ont suivi le même schéma, et n'ont donc pas eu le succès escompté. C'est à partir des années 2 000 que les séries télévisées deviennent pleinement exploitées et prises au sérieux par les showrunners et les scénaristes. En témoigne la sortie de Smallville, ou encore de Heroes. Scénario plus cohérent, plus complet, plus intéressant, les producteurs ont mis en avant plusieurs personnages, et ne s'appuie pas que sur un ou deux héros.
 
Les effets spéciaux sont beaucoup plus jolies. En soit, on ne peut pas vraiment critiquer les séries de super-héros d'avant les années 2000. Hormis le travail scénaristique, les showrunners n'avaient pas un budget exceptionnel, ce qui les condamnait à produire une série "avec les moyens du bord". Par exemple, rien que la caméra, de bien moins bonne qualité qu'à partir des années 2 000. Les ordinateurs et logiciels de montages, les effets spéciaux ... Tous ces ingrédients qui ont payé le manque de budget alloué aux séries. Autre chose toute bête : la qualité des téléviseurs, et le magnétoscope, ancêtre du lecteur DVD, qui n'offrait pas une qualité optimale.

Lire la suite