Smartwatch 1

L'utilité des montres connectées

Les smartwatch, montres connectées, peinent à conquérir le grand public. Les amoureux de technologies ne se privent pas de s'équiper le poignet, mais les autres ont peur du côté trop gadget.  Et pourtant tout le monde en parle ... mais quelle est donc l'utilité des montres connectées ?

Avant tout, il est important de savoir que non, Apple n’a pas créé la smartwatch. Si cette information est logique pour certains d’entre vous, la sur-médiatisation de l’Apple Watch a pu créer chez d’autres l’idée que la firme à la pomme était la première à en faire. Pour revenir un peu en arrière, la première smartwatch date de … 1982. La smartwatch Pulsar NL C01 de Seiko, non connectée, était munie entre autres de fonctions de calculs, d’agenda, de traduction. La première smartwatch connectée, appelée également watchphone, était une Seiko (encore eux) sortie en 1990, la Receptor permettait de recevoir des messages sur sa montre grâce à un abonnement de 35$ par mois.

Nous sommes donc bien loin de l’Apple Watch. Avant celle-ci, la première smartwatch digne de ce nom (à mes yeux) était la Pebble première du nom, sortie en 2012. Avec son rang de première montre connectée à dépasser le million d’unités vendues, elle a à jamais marqué l’histoire. Tout va ensuite très vite, Sony sort sa Smartwatch, puis sa Smartwatch 2, Samsung emboîte le pas avec une Gear dotées d’une caméra... Vient ensuite l’aire Android Wear : LG G Watch, Sony SmartWatch 3, Moto 360, etc. Bref, beaucoup de choses se sont passées, et la sortie prochaine d’Android Wear 2.0 ne va que faire grandir ce marché.
 

Mais la vraie question ici est : quelle est l’utilité d’une montre connectée ? Au premier abord, on peut se dire que c’est inutile. Un gadget comme un autre, sans avenir, sans utilité. Je pense que le meilleur moyen de se rendre compte de l’importance de ces montres est d’en avoir une. J’ai de mon côté eu l’occasion d’utiliser une SmartWatch 2 de Sony il y a plus d’un an. Carrée, pas très belle, elle m’a tout de même démontré les possibilités. Recevoir un message sur sa montre quand on est dans un train bondé, quoi de mieux ? Pouvoir simplement lever son poignet pour lire ce message et connaître son importance, au lieu de gêner les autres passagers debout à côté de soi en essayant de sortir le téléphone d’une poche bien cachée. Même principe pour lire un message ou un mail quand on est pressé, c’est bien plus pratique de regarder sa montre en marchant vite que de sortir son téléphone. Dernier usage utile : en réunion, lire (rapidement bien entendu) ses messages sans paraître impoli.

Smartwatch 2

Avec quelques fonctions assez mineures, la SmartWatch 2 restait assez pauvre. J’ai donc décidé de passer à la … SmartWatch 3. Tournant sous Android Wear (voir détails en bas de l'article), celle-ci me propose bien plus de choses. Avant tout, une compatibilité totale avec Android, une interface pensée pour être en harmonie avec mon Nexus 6. Plus aucun affichage hasardeux comme sur la SW2, tout est bien fait, et ce par Google directement. Les messages s’affichent parfaitement en utilisant au mieux le petit écran, toute l’interface est fluide, l’OS permet d’utiliser certaines fonctions en bougeant le poignet, et Google Now (voir détails en bas de l'article) et ses “cartes” (qui indiquent la météo, les actualités, les résultats sportifs, les séances de cinéma etc selon vos recherches habituelles et votre position) sont présentes. Un des gros points forts reste la personnalisation : il existe un nombre énorme de “cadrans” (affichage principal de la montre) sur le Play Store, dont certains proposant la météo, le nombre de pas, l’affichage de la batterie de votre montre et de votre téléphone … Bref, une multitude d’informations utiles et visibles en un mouvement de bras. Certaines applications vous permettent même de créer votre propre cadran !
 
L’utilité d’une smartwatch vient tout simplement avec l’habitude du produit. A force de l’utiliser, regarder l’heure de son départ de train, regarder le temps de route en voiture, la météo, ses mails, l’actualité et tout le reste sur sa montre devient un réflexe. Il est vrai que ceci est assez paradoxal, on ne peut pas se forcer à acheter une montre simplement pour se forcer à s’habituer. Et c’est pourtant le principe de l’achat compulsif, acheter sans savoir et risquer de ne pas aimer … Enfin bon, il suffit de lire certains articles sur le web (dont celui que vous lisez actuellement) pour se faire un avis sur la chose. Le soucis de ces montres est également le prix. Allant de 80 à plus de 500€, il est difficile de trouver celle que l’on préfère et surtout celle qui a le meilleur rapport qualité / prix. Un élément qui peut également expliquer pourquoi est-ce que le marché a certaines difficultés à grossir. Voyons comment Android Wear 2.0 va améliorer tout ceci, et espérons qu’Apple améliore son Apple Watch.


- Android Wear : https://www.android.com/intl/fr_fr/wear
- Google Now : https://www.google.com/intl/fr/landing/now

Suivez nous sur : Facebook | Twitter

android apple connectée High-Tech lg montre samsung smartwatch sony watch wear

Ajouter un commentaire