Astroneer artwork geekulture 1

Astroneer, un jeu d'exploration en early access

Jusqu’ici, je n’ai jamais été vraiment fan des achats de jeux en early access. Certainement à cause de la presse spécialisée qui s’est souvent amusée à relater des histoires de jeux non terminés (et à en faire des caisses) mais vendus aux joueurs. Des histoires de remboursement aussi, avec un jeu d’exploration spatiale. Aujourd’hui, on va justement parler d’un jeu de ce type, mais il ne s’agit pas de No Man’s Sky. Parlons de Astroneer, un petite pépite m'ayant rendu plutôt fier de débourser 19,99€.

Un early access parmis tant d'autres ?

J’avais déjà essayé d’acheter des jeux avant leur sortie officielle. Je l’ai fait avec MinecraftThe Forest et DayZ entre autres. J’ai joué un nombre incalculable d’heures au premier, un peu moins au second, et j’ai très vite été déçu du dernier. Cette fois, je sens qu’Astroneer a un vrai potentiel et que les développeurs se donnent à fond. Peut-être que dans deux mois, tout sera terminé pour eux (je ne leur souhaite pas), mais j’aime voir une équipe être à l’écoute des joueurs, avec un rythme de patch du jeu assez fréquent et un suivi sur Twitter.

Astroneer peut être vulgairement comparé à un Minecraft dans l’espace. Ne nous mentons pas, c’est un peu le cas. Le jeu vous fait débarquer seul sur une planète inconnue, dans laquelle vous devez trouver des ressources avec une sorte d’aspirateur à éléments. Cet aspirateur permet de creuser dans le sol de la planète (mais également d’ajouter de la matière et d’aplanir le sol), à la manière des blocs de Minecraft. La différence est que dans Astroneer, en tous cas dans la version actuelle, vous n’avez absolument aucun tutoriel. Simplement un menu expliquant les touches, mais encore faut-il trouver ce menu.

Débarquement immédiat sur planète inconnue

Lorsque vous débarquez sur la planète aux multiples grottes remplies de ressources, votre petit vaisseau est très important. Il permet à la fois de vous alimenter en oxygène afin de ne pas mourir, mais également de créer des extension. Celles-ci, couplées à une certaine ressource facilement trouvable à la surface de la planète, sont utilisées afin de créer des bâtiments comme une fonderie permettant de récupérer de l’aluminium sur un matériaux pur et une imprimante permettant de “ crafter “ entre autres des générateurs, des éoliennes ou encore des panneaux solaires.

Les autres bâtiments disponibles pour l’instant sont une sorte de garage à véhicules (rover et navettes dès le départ, puis camion et vaisseau spatial ensuite), une machine permettant de reproduire le carburant (matériaux à trouver dans les grottes et utilisé uniquement pour les navettes spaciales), un pôle d’échanges sur lequel vous pouvez échanger vos ressources contre d’autres plus rares, et surtout un module de recherche.

Ce module est peut-être l’un des points clés du jeu. En plus de trouver des ressources dans les grottes, il est possible d’y trouver des sortes de “ cubes “ à rechercher. Ceux-ci, une fois transportés avec un véhicule et posés sur le module, vont vous permettre de récupérer soit une ressource rare, soit une nouvelle technologie comme le camion ou un espace de stockage plus gros pour véhicules. Ces derniers sont également très importants dans Astroneer. Ils permettent à la fois de transporter des ressources lourdes, de porter un espace de stockage supplémentaire, mais également de vous apporter de l'oxygène et de l'énergie.

Un système interessant de production d'énergie

Dans Astroneer, tout fonctionne grâce à de l’énergie. Pas question de l’avoir en illimitée, il va falloir la produire ! Via des panneaux solaires le jour, des éoliennes lorsque le vent le veut, des générateurs utilisant des ressources organiques (plantes) ou encore des batteries chargées au préalable. Chaque bâtiment a besoin d’énergie, chaque véhicule, et vous aussi. Tous les bâtiments sont reliés de près ou de loin afin de partager leur énergie. Si vous posez un panneau solaire sur votre bâtiment de recherche, il va pouvoir envoyer de l’énergie à votre véhicule relié à l’autre bout de la base si besoin. Par ailleurs, il va falloir penser à utiliser des rallonges, produites également avec une certaine ressource, afin de prolonger l'approvisionnement en oxygène et énergie entre votre base (ou un véhicule) et vous. Sinon, c’est la mort assurée et vous n’aurez plus qu’à aller chercher votre ancien équipement sur le cadavre. L’énergie de votre personnage sera mise à rude épreuve dès que vous allez creuser la terre afin de rechercher des ressources. Heureusement, celles-ci sont bien visibles et ne sont pas (enfin pas toujours) cachées au fin fond du sol d’une grotte. Vous pouvez poser une petite éolienne ou un petit panneau solaire sur votre sac à dos afin de vous recharger.

Le jeu offre également la possibilité de se rendre sur de nouvelles planètes. En plusieures heures de jeu (5 à 6 heures), je n’ai pas encore ressenti le besoin d’y aller, tant il me reste de choses à découvrir sur ma terre d’accueil. Mais par la suite, il deviendra obligatoire de s’y rendre pour trouver de nouvelles ressources, et de nouveaux paysages à découvrir. Le jeu propose également un mode multijoueurs, reprenant les mêmes mécaniques que l'aventure solo, mais à plusieurs, soit en plus fun. Je n'ai pas encore pu tester ceci, mes amis joueurs Xbox One n'ayant pas ce jeu et le multijoueur local n'existant pas.

Par ailleurs, n’ayant joué que sur la dite Xbox One, j’ai peut-être connu plus de bugs que les joueurs PC. La version console connaît à l’heure actuelle (je vous parle de ceci début janvier) des chutes de framerate assez importantes lorsque notre base est bien remplie. Des petits bugs surviennent aussi à la descente d’un véhicule par exemple. Sincèrement, rien de bien méchant lorsque l’on sait que le jeu est en version 0.2. Mais en ce début janvier, les développeurs se sont laissés dire que les chutes de framerates sont censées êtres corrigées (ou allégées) dans la prochaine mise à jour.

Avis final

On peut très clairement dire qu'Astroneer a su me donner envie rien qu'avec des images et des twitch, et me surprendre directement en jeu. J'ai eu très peur au départ, sans tutoriel, j'ai cru ne jamais comprendre le principe. On m'a dit plusieurs fois que c'est assez intuitif, je ne trouvais pas. Maintenant je peux le dire : c'est assez intuitif, au final. Après plusieurs heures de jeu, j'ai encore et toujours envie d'y retourner et de trouver de nouvelles choses. J'espère néanmoins que les futurs ajouts vont ajouter de nouveaux contenus, car dès qu'un joueur a fait le tour du jeu, il y trouvera déjà beaucoup moins d'intérêt.

Site officiel du jeu : http://astroneer.space
Twitter du jeu : https://twitter.com/astroneergame

avis test vidéo gaming xbox one access windows blog geek culture astroneer minecraft early jeux espace craft impression steam

Ajouter un commentaire