Recore 1

ReCore, premières impressions

Après quelques petites heures de jeu (trois environ), j’ai vraiment eu envie de vous parler de ReCore. Sincèrement, cette exclusivité Xbox One est un des jeux de cette année que j’attendais vivement. Avec ce mélange de nouveautés et de points plus classiques, le titre du studio Armature m’a donné envie de le découvrir, et ce dès sa sortie. Voici donc mes premières impressions.
 
J’ai en effet précommandé ReCore pour le recevoir ce vendredi 16 septembre. Dès que j’ai pu, j’ai lancé le jeu (après l’installation bien entendu …) et là, ce qui se fait rare de mon côté ces temps-ci, j’ai découvert. J’ai découvert le mélange d’un univers intéressant et d’un gameplay concret, utile, bien fait. Même si le jeu nous lâche un peu dans un lieu inconnu sans vraiment d’explications, la première idée est de visiter ce bel endroit, cette jolie direction artistique. Rien de vraiment très inédit ou de magnifique, mais le tout est coloré et agréable à l’oeil.

Un scénario à découvrir au fur et à mesure

Nous incarnons une jeune femme, Joule (wesh alors) accompagnée d’un chien - robot aussi étrange que vite attachant. Son prénom, c’est Mack. Rapidement, nous apprenons que quelque chose d’étrange s’est passé sur la planète et que les “orbots” (robots contenant des orbes, leur coeur et leur énergie) sont devenus fous, sauf quelques-uns dont notre chien. Nous vadrouillons donc de lieu en lieu à la recherche d’éléments ou simplement pour comprendre. Comprendre pourquoi rien ne se passe comme “prévu”. Jusqu’ici, je ne sais pas réellement ce qui était prévu. Le jeu a pour ambition de dévoiler le scénario au fur et à mesure que l’histoire avance, ce qui a pour effet de tenir en haleine à chaque dialogue, à chaque cinématique. Tout donne envie de continuer, de visiter, de découvrir et presque de se perdre.

De la plateforme comme je l’aime

Mais ce qui m’a réellement le plus émerveillé dans ce titre, c’est certainement le mélange d’action et de plateforme géré efficacement. Je suis un grand fan de l’époque des jeux de plateforme de la Playstation 2 (Jak & Jaxter à jamais dans mon coeur). Les phases d’actions se déroulent sous forme de combats. En plus d’être très colorés, les affrontements sont nerveux, simples et efficaces, avec un système de visée qui permet à Joule de passer d’un ennemi à l’autre soit en les éliminant, soit d’un coup de joystick. Pour les éliminer, il est possible d’utiliser son arme à feu (ou plutôt une sorte de blaster) avec un tir classique et un chargé, de demander à son chien d’attaquer (il dispose tout comme nous d’une barre de vie) ou de l'extracteur (une sorte de grappin permettant de récupérer le cœur des ennemis ou de divers objets). 
 
Recore 3
 
Pour les phases de plateforme, il y a longtemps que je n’ai pas été bloqué sur un saut compliqué à effectuer, au point de me dire “ mais non c’est pas par là c’est pas possible … “. J’ai adoré devoir regarder tout l’enchaînement de plateformes de loin avant d’y aller afin de mieux connaître le lieu. J’ai adoré rechercher la plateforme suivante en me demandant par où je devais passer. J’ai également - et bizarrement ? - adoré tomber et recommencer les sauts. C’est peut-être bête, mais ça fait du bien. Mais ce n’est pas tout, ReCore contient également une des bases du jeu de plateforme : les coffres / caisses à détruire pour récupérer des objets, de la vie, etc. Quel plaisir de prendre son temps à les chercher dans chaque pièce !
 
Au niveau de la difficulté, c’est un peu demi-teinte. En général, le jeu est plutôt simple dans ses phases de combat. Avec les différentes façons d’attaquer, nous venons vite à bout des plus gros ennemis. Mais parfois, et d’un coup, quatre ou cinq orbots attaquent de partout et la barre de vie (qui se remplit très rapidement tout de même) tombe à vue d’oeil. Il faut donc user du déplacement rapide de Joule pour s’en sortir !
 
J’espère ne pas me lasser après quelques autres heures de jeu, mais jusqu’ici ReCore est peut-être mon coup de coeur de l’année. Une formule qui mélange un côté inédit et un autre côté très simple, limite cliché du jeu de plateforme. Mais quel mélange. Le titre n’a pour moi rien à envier à certaines très grosses productions qui ne m’apportent aucun plaisir. Sur ReCore, je découvre et je m’amuse.
 
Suivez nous sur : Facebook | Twitter

gameplay gaming jeux-vidéo microsoft recore xbox xbox one

Ajouter un commentaire